12 Déc 2017

DOCUMENTATION SUR LE PROJET

Dans le cadre de la réalisation du projet de l’aéroport de TOUROU à Parakou, les études de faisabilité partielles ont été réalisées en 2003 par la Direction Technique de l’ASECNA à la demande du Gouvernement de la République du Bénin. 

Sur la base de ces études, les travaux de construction et d’équipements partiels ont été réalisés en trois (03) lots et portent sur les chaussées aéronautiques et routières, les bâtiments et les équipements qui se présentent comme suit :

  • Lot 1 : Construction et aménagement des chaussées aéronautiques par l’Entreprise COLAS Afrique ;
  • Lot 2 : Construction et aménagement des bâtiments de l’aéroport par l’Entreprise SEIB BENIN SA ;
  • Lot 3 : Fourniture et installation des équipements aéroportuaires par l’Entreprise SYNERGIES AFRIQUE.
  • Contrôle et surveillance des travaux de construction et d’équipements partiels par le Groupement BNETD/DIC-BTP.

A la date du 28 septembre 2017, le niveau sommaire d’exécution des travaux de cette phase se présente comme suit :

  • Lot 1 : travaux achevés et réceptionnés définitivement le 02/02/2016 ;
  • Lot 2 : travaux achevés et en attente de réception provisoire suite à la pré visite technique de réception provisoire effectuée le 06/11/2015 ;
  • Lot 3 : tous les équipements ont été livrés et réceptionnés puis installés à plus de 90% ; les travaux de levée des réserves sont en cours en vue de la réception provisoire.

Les infrastructures de cette phase, telles que réalisées, ne permettront pas à elles seules de répondre aux exigences normatives de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) en termes de planification et de conception aéroportuaires au cas où le Gouvernement envisagerait la mise en service et l’exploitation de cet aéroport déclaré de classe internationale.

En effet, du 28 juillet au 02 août 2014, une mission de la Direction Technique de l’ASECNA s’est effectuée dans le cadre de la validation de la conformité des travaux réalisés par rapport à leurs études. En conclusion, la mission a noté que les travaux sont bien conformes aux études mais qu’il demeure impérieux que des mesures soient prises en urgence pour la correction des non-conformités relevées.

De plus, une autre mission des inspecteurs de l’ANAC, qui s’est déroulée du 16 au 19 octobre 2015, a également relevé des non-conformités qui ont fait l’objet d’un rapport. Ce rapport présente des observations générales et spécifiques qui justifient le faible niveau de sécurité de l’aérodrome à cette date.

Par la suite, le Gouvernement de la République du Bénin a décidé de la réalisation d’une phase 2 composée des services et travaux complémentaires nécessaires pour la mise en service et l’exploitation de l’Aéroport conformément aux normes et exigences requises en la matière.

De ce fait, des études d’évaluation et de conception ont été engagées en novembre 2015 en prenant en compte les constats faits par les experts du Consultant et aussi les observations mentionnées dans les rapports d’inspection précédents.

 

OBJECTIF GLOBAL DU PROJET

Moderniser et étendre les infrastructures aéroportuaires par des travaux de construction et d’équipements complémentaires et ainsi favoriser une plus grande insertion du Bénin dans l’espace régional et international du transport aérien.

 

OBJECTIF SPECIFIQUES DU PROJET

La réalisation du projet permettra d’atteindre les objectifs suivants :

  • amélioration continue de l’image du nouvel aéroport par le développement des activités touristiques, l’adaptation des installations à l’évolution de la technologie, la mise en œuvre d’un service de qualité ;
  • développement du transport aérien domestique ;
  • création d’une zone d’activités industrielles par l’implantation d’un ensemble d’industries couvrant beaucoup de secteurs ;
  • mise en œuvre des mesures concrètes de facilitation, de sûreté et de sécurité dans les zones concernées ;
  • développement d’activités extra-aéronautiques pour répondre aux besoins des usagers ;
  • mise place des infrastructures routières, des surfaces hôtelières, des cités ouvrières et des salles d’affaires et de jeux ;
  • sécurisation du domaine aéroportuaire ;

 

AVANTAGES DU PROJET

Les avantages escomptés sont :

  • l’accès rapide à la destination Bénin pour les voyageurs ;
  • la diminution des coûts d’exploitation des véhicules ;
  • la promotion du transport aérien domestique ;
  • la promotion du tourisme ;
  • la création d’emplois ;

 

DUREES PREVISIONNELLES

  • 1ère phase : 8 ans
  • 2ème phase : 3 ans

 

 

12 Déc 2017

DOCUMENTATION

En Décembre 2004, le bureau BELGIAN AIRPORT CONSULTANTS (BEAC) a été retenu pour la réalisation des études de faisabilité technico– économiques, d’impact environnemental et social pour la construction du nouvel aéroport international de Glo-Djigbé. Les rapports définitifs ont été validés et rendus disponibles depuis 2006.

Par la suite, une actualisation de l’étude initiale a été jugée nécessaire et le Projet de Compétitivité et de Croissance Intégré (PCCI) financé par la Banque Mondiale a permis de faire réaliser cette actualisation par le bureau STUDI INTERNATIONAL. Les rapports déposés par le Consultant ont fait l’objet de validation sous la coordination du Ministère de l’Industrie et du Commerce à travers le PCCI.

En 2016, le Gouvernement de la République du Bénin a inscrit le Projet de construction d’un nouvel aéroport comme étant l’un des projets phares de son Plan d’Actions pour la période 2016-2021. Pour la réalisation de ce projet, ce Gouvernement a sollicité un financement d’EXIMBANK de Chine sous la forme d’un prêt concessionnel afin de couvrir le coût de la conception et de la construction de l’aéroport international de GLO-DJIGBE et d’une voie express dans le cadre d’un partenariat entre la République du Bénin et la République Polaire de Chine tel que retenu au 2ème Forum « Investir en Afrique » qui s’est tenu en septembre 2016, à Guangzhou en Chine.

Suivant les procédures de ce partenaire technique et financier, la mise en place du financement nécessite la sélection d’une entreprise chinoise pour la signature du contrat relatif au projet. A l’issue de ce forum, les deux sociétés AVIC International et CACC ont réaffirmé leur intérêt pour la conception et la réalisation de ce projet et, conformément à la réglementation nationale, il a été mis en œuvre une procédure de sélection par entente directe en mettant en concurrence ces deux sociétés.

Le choix du Gouvernement s’est porté sur la société CACC sur la base des avantages comparatifs de l’offre de cette société au regard des critères techniques et financiers définis par le Maître d’ouvrage.

 

OBJECTIF GLOBAL DU PROJET

La construction de cet Aéroport a pour objectif principal de :

  • offrir de meilleures conditions de transport aérien international, régional et domestique.
  • doter le Bénin d’un autre aéroport de classe internationale, classé au rang des références de pointe citées au niveau international et qui réponde en tous points de vue aux normes de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI).

 

La construction de la voie express a pour objectif principal de faciliter l’accès à cet aéroport et de désengorger les RNIE 1 et 2.

 

  • OBJECTIFS SPECIFIQUES DU PROJET

La réalisation du projet permettra d’atteindre les objectifs suivants :

  • faire de la nouvelle plate-forme de Glo-Djigbé un HUB pour la région Afrique de l’Ouest et du Centre ;
  • rehausser l’image de marque du Bénin au niveau international à travers le développement des activités touristiques et par conséquent, contribuer à la réduction de la pauvreté ;
  • adapter les installations à l’évolution de la technologie, par la création d’une zone franche industrielle et la mise en œuvre d’un service de qualité pour les activités telles que le handling, le catering, le parking automobiles les boutiques hors taxes, les commerces, le traitement du fret etc. ;
  • disposer d’un centre de maintenance des avions ;
  • mettre en place des infrastructures routières, des surfaces hôtelières, des zones d’affaires et de logements ;
  • fluidifier le trafic routier entre Cotonou et le nouvel aéroport ;
  • réduire les risques d’accidents ;
  • réduire la pollution atmosphérique dans les centres villes traversés ;
  • influencer positivement sur la rentabilité du port et des activités économiques ;
  • améliorer la santé des populations ;
  • contribuer à la production intérieure en assurant la mobilité des biens et des personnes au moindre coût dans des conditions satisfaisantes de sécurité et d’environnement ;
  • contribuer à l’aménagement du territoire et à la mise en place du plan de Circulation de Cotonou et d’Abomey-Calavi.

 

AVANTAGES DU PROJET

Les avantages escomptés sont :

  • l’accès rapide à la plateforme pour les voyageurs ;
  • la diminution des coûts d’exploitation des véhicules ;
  • l’amélioration des valeurs ajoutées agricoles et industrielles ;
  • la sécurité routière et le confort des usagers ;

 

  • DUREES PREVISIONNELLES
  • 1ère phase : 42 mois
  • 2ème phase : A déterminer

 

02 Mar 2015

Le Bénin, grâce à sa position géographique, constitue un couloir naturel qui relie certains pays de l’Afrique de l’Ouest. Pour exploiter cet atout stratégique, le Gouvernement fera des infrastructures de transport un levier important pour soutenir la croissance économique et faciliter le développement des exportations. Un accent particulier sera mis sur l’amélioration des infrastructures de transport, de logistique et de commerce, à travers notamment :

  • La modernisation et l’extension du Port autonome de Cotonou
  • Le réaménagement de l’axe routier autour du Port autonome de Cotonou
  • La construction d’un nouvel aéroport international à Glo-Djigbé
  • La réhabilitation, la modernisation et l’extension du réseau routier national sur environ 1 362 km
27 Fév 2015

Une première
Du 30 novembre au 07 décembre 2016, se sont déroulées pour la première fois, les Journées Portes Ouvertes (JPO), de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile. Un événement dont les activités ont coïncidées avec la célébration de la Journée de l’Aviation Civile Internationale le 7 décembre.
Par Carhèle Monteïro
Les Journées Portes Ouvertes de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile se sont déroulées du 30 novembre au 07 décembre 2016 par une cérémonie d’ouverture qui a eu lieu dans la grande salle de conférence de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Bénin. Pour la partie officielle, l’institution consulaire, par la voix du Deuxième Vice-Président, Mme Awaou, a dit toute la satisfaction du bureau exécutif pour avoir choisi et associé la CCIB dans le cadre des Journées Portes Ouvertes et dont la clôture coïncide avec la célébration de la Journée de l’Aviation Civile Internationale. Elle se réjouit des activités de ces journées qui sont orientées vers les opérateurs économiques et les étudiants. Opérateurs économiques pour les nombreuses opportunités qui se trouvent au sein de la Communauté aéroportuaire et les étudiants pour la découverte des métiers de l’aviation civile.
Le Directeur Général, Prudencio Béhanzin, dans son allocution a reprécisé les raisons pour lesquelles, et enfin l’allocution du Directeur de Cabinet représentant le Ministre des Infrastructures et des Transports.