The Details

DOCUMENTATION SUR LE PROJET

Dans le cadre de la réalisation du projet de l’aéroport de TOUROU à Parakou, les études de faisabilité partielles ont été réalisées en 2003 par la Direction Technique de l’ASECNA à la demande du Gouvernement de la République du Bénin. 

Sur la base de ces études, les travaux de construction et d’équipements partiels ont été réalisés en trois (03) lots et portent sur les chaussées aéronautiques et routières, les bâtiments et les équipements qui se présentent comme suit :

  • Lot 1 : Construction et aménagement des chaussées aéronautiques par l’Entreprise COLAS Afrique ;
  • Lot 2 : Construction et aménagement des bâtiments de l’aéroport par l’Entreprise SEIB BENIN SA ;
  • Lot 3 : Fourniture et installation des équipements aéroportuaires par l’Entreprise SYNERGIES AFRIQUE.
  • Contrôle et surveillance des travaux de construction et d’équipements partiels par le Groupement BNETD/DIC-BTP.

A la date du 28 septembre 2017, le niveau sommaire d’exécution des travaux de cette phase se présente comme suit :

  • Lot 1 : travaux achevés et réceptionnés définitivement le 02/02/2016 ;
  • Lot 2 : travaux achevés et en attente de réception provisoire suite à la pré visite technique de réception provisoire effectuée le 06/11/2015 ;
  • Lot 3 : tous les équipements ont été livrés et réceptionnés puis installés à plus de 90% ; les travaux de levée des réserves sont en cours en vue de la réception provisoire.

Les infrastructures de cette phase, telles que réalisées, ne permettront pas à elles seules de répondre aux exigences normatives de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) en termes de planification et de conception aéroportuaires au cas où le Gouvernement envisagerait la mise en service et l’exploitation de cet aéroport déclaré de classe internationale.

En effet, du 28 juillet au 02 août 2014, une mission de la Direction Technique de l’ASECNA s’est effectuée dans le cadre de la validation de la conformité des travaux réalisés par rapport à leurs études. En conclusion, la mission a noté que les travaux sont bien conformes aux études mais qu’il demeure impérieux que des mesures soient prises en urgence pour la correction des non-conformités relevées.

De plus, une autre mission des inspecteurs de l’ANAC, qui s’est déroulée du 16 au 19 octobre 2015, a également relevé des non-conformités qui ont fait l’objet d’un rapport. Ce rapport présente des observations générales et spécifiques qui justifient le faible niveau de sécurité de l’aérodrome à cette date.

Par la suite, le Gouvernement de la République du Bénin a décidé de la réalisation d’une phase 2 composée des services et travaux complémentaires nécessaires pour la mise en service et l’exploitation de l’Aéroport conformément aux normes et exigences requises en la matière.

De ce fait, des études d’évaluation et de conception ont été engagées en novembre 2015 en prenant en compte les constats faits par les experts du Consultant et aussi les observations mentionnées dans les rapports d’inspection précédents.

 

OBJECTIF GLOBAL DU PROJET

Moderniser et étendre les infrastructures aéroportuaires par des travaux de construction et d’équipements complémentaires et ainsi favoriser une plus grande insertion du Bénin dans l’espace régional et international du transport aérien.

 

OBJECTIF SPECIFIQUES DU PROJET

La réalisation du projet permettra d’atteindre les objectifs suivants :

  • amélioration continue de l’image du nouvel aéroport par le développement des activités touristiques, l’adaptation des installations à l’évolution de la technologie, la mise en œuvre d’un service de qualité ;
  • développement du transport aérien domestique ;
  • création d’une zone d’activités industrielles par l’implantation d’un ensemble d’industries couvrant beaucoup de secteurs ;
  • mise en œuvre des mesures concrètes de facilitation, de sûreté et de sécurité dans les zones concernées ;
  • développement d’activités extra-aéronautiques pour répondre aux besoins des usagers ;
  • mise place des infrastructures routières, des surfaces hôtelières, des cités ouvrières et des salles d’affaires et de jeux ;
  • sécurisation du domaine aéroportuaire ;

 

AVANTAGES DU PROJET

Les avantages escomptés sont :

  • l’accès rapide à la destination Bénin pour les voyageurs ;
  • la diminution des coûts d’exploitation des véhicules ;
  • la promotion du transport aérien domestique ;
  • la promotion du tourisme ;
  • la création d’emplois ;

 

DUREES PREVISIONNELLES

  • 1ère phase : 8 ans
  • 2ème phase : 3 ans

 

 

The Testimonial

About The Project

Similar Projects