20 Sep 2018

Conformément à son plan stratégique sur 15 ans, Vision 2025, la compagnie aérienne a connu un succès historique dans les domaines financier, commercial, opérationnel et service à la clientèle, au cours de son année fiscale 2017/18.

Ethiopian Airlines met ainsi en avant plusieurs résultats : Elle a introduit 14 nouveaux appareils, soit plus d’un appareil par mois elle a ouvert 8 nouvelles destinations internationales :Genève (Suisse), Chicago (USA), Bahrain, Kaduna (Nigeria), Buenos Aires (Argentin), Kisangani et Mbuji-Mayi (République Démocratique du Congo) et Nosy-Be (Madagascar) Le nombre de passagers transportés a augmenté de +21% atteignant 10,6 millions pour la première fois de son histoire; Le fret transporté a augmenté de +18% pour atteindre 400,339 tonnes Les recettes d’exploitation ont grimpé à +43% et culminent à 89.1 milliards de birr (ETB) soit 2,7 milliards d’Euros. Le bénéfice net s’établit à 6,8 milliards de ETB soit 210 millions d’Euros. Au cours de l’exercice, la compagnie aérienne a reçu pour la première fois de son histoire une classement 4 étoiles de la part de SKYTRAX, la principale agence de notation de l’industrie du transport aérien. SKYTRAX a également reconnu Ethiopian comme meilleure compagnie aérienne en Afrique; meilleure classe d’affaires en Afrique et meilleure classe économique en Afrique. Ethiopian a franchi le cap des 100 appareils en service au cours de l’année, devenant ainsi la première compagnie aérienne africaine de son histoire à le faire. « Ethiopian a connu une année exceptionnelle avec des performances record dans les domaines financier, opérationnel, commercial et service à la clientèle, s’est réjoui dans un communiqué Tewolde GebreMariam, PDG du groupe Ethiopian Airlines. Cette performance est d’autant plus exceptionnelle compte tenu de l’environnement opérationnel et concurrentiel très difficile en Afrique, où le prix du carburant, notre principal facteur de coût, a grimpé en flèche et est en moyenne 30% plus cher en Afrique, notre marché domestique que dans le reste du monde, désavantageant fortement les transporteurs du continent. Ce résultat remarquable a également été obtenu dans le contexte de la pénétration agressive des transporteurs étrangers sur le marché africain, l’industrie aérienne africaine devant collectivement perdre de l’argent. La performance historique témoigne de la solidité de notre plan de croissance rapide, rentable et durable, Vision 2025. Au cours du prochain exercice 2018/19, nous visons à développer davantage notre réseau, à introduire un nombre record d’appareils modernes et à améliorer considérablement le le service clientèle au sein de notre hub principal Addis-Abeba avec l’ouverture à la fin 2018 des terminaux aéroportuaires agrandis et considérablement améliorés. » (Air journal)