Fusillade à l’aéroport Fort Lauderdale : déséquilibré ou terroriste ?

Quatre jours après la fusillade à l’aéroport Fort Lauderdale en Floride qui a fait 5 morts, on ne connaît toujours pas les motivations du tueur.

Le tireur, Esteban Santiago, un ancien militaire âgé de 26 ans, est-il un terroriste ou un déséquilibré ? Ou littéralement les deux à la fois ? Des informations publiées par la presse américaine et les réseaux sociaux le lient à l’islam, et laissent penser qu’il se serait converti à l’islam depuis déjà plusieurs années. En 2007, le jeune homme a créé un profil MySpace sous le nom d’ « Aashiq Hammad« . Son nom de converti ? Toujours sur son profil MySpace, il y a posté une bande audio à la gloire d’Allah qu’il a enregistrée lui-même, intitulée « La ilaha illAllah« . Mais en même temps, sur ce même profil MySpace s’affiche un drapeau américain avec la mention « I Love the USA«.

Une photo d’Esteban Santiago circule sur internet, le montrant portant un keffieh kaki et faisant le signe de soumission à Allah que font les djihadistes. Mais rien ne prouve qu’il soit lié à une organisation terroriste. Pour l’heure, seule une certitude : son acte était prémédité, reconnaissent les enquêteurs du FBI. Il avait revendu ses affaires de valeur, dont sa voiture, avant de prendre un billet aller-simple sur un vol de Delta Air Lines d’Anchorage en Alaska à destination de Fort Lauderdale en Floride. Son arme, un pistolet semi-automatique 9 mm, se trouvait dans un bagage enregistré en soute -la loi américaine autorise le transport d’une arme déchargée dans un bagage de soute. A l’arrivée, après avoir récupéré son bagage, il s’est rendu aux toilettes pour charger son arme, avant de sortir pour ouvrir le feu sur la foule massée autour des tapis à bagages. Après avoir épuisé ses munitions, il a posé son arme à terre et s’est laissé interpeller sans aucune résistance.

Les enquêteurs n’excluent pas la piste terroriste mais s’interrogent aussi sur sa santé mentale. L’ancien militaire, qui avait été déployé en Irak d’avril 2010 à février 2011 en tant que soldat de première classe dans des régiments du génie de combat, affiche effectivement des antécédents psychiatriques. À son retour d’Irak, c’était « une personne différente« , ont témoigné plusieurs de ses proches dans les médias américains. Il a été déchargé de ses fonctions par l’armée en août dernier et affecté à la réserve inactive. Il y a deux mois, il s’était rendu, dans un bureau du FBI à Anchorage. Il affirmait « entendre des voix« , certaines lui suggérant de rejoindre Daesh et que la CIA contrôlait son esprit pour l’obliger à regarder des vidéos de Daech. Mais ayant conclu qu’il n’avait aucun lien avec des organisations terroristes, les agents du FBI l’ont alors conduit dans un hôpital psychiatrique pour y être soigné.

Esteban Santiago est aujourd’hui inculpé par la justice fédérale américaine d’actes de violence dans un aéroport, un crime passible de la peine de mort ou de la réclusion à perpétuité aux Etats-Unis. (Air Journal, image : myspace)

QUELQUES SERVICES PROJETS NOUS SUIVRE
 
 
0 membre(s) en ligne, 0 invité(s) en ligne.

Il y a eu au total :
4 vues de cette page
57720 vues du site

Newslettter :