Ethiopian Airlines: Madagascar en mars, croissance en 2016

La compagnie aérienne Ethiopian Airlines lancera au printemps une nouvelle liaison entre Addis Abeba et Antananarivo, sa première vers Madagascar. Elle annonce d’autre part que l’année 2016 a été marquée par une croissance « rapide et profitable ».

A partir du 28 mars 2017, la compagnie nationale d’Ethiopie proposera trois vols par semaine entre sa base à Addis Abeba-Bole et l’aéroport d’Antananarivo-Ivato, opérés en Boeing 737-800 pouvant accueillir 16 passagers en classe Affaires et 138 en Economie ; Les départs sont programmés selon Airlineroute mardi, jeudi et samedi à 9h40 pour arriver à 14h30, les vols retour quittant Madagascar à 15h20 pour atterrir à 20h10. Ethiopian Airlines sera sans concurrence sur cette route, qui vient s’ajouter à celles déjà lancées vers Moroni en novembre et celles annoncées pour 2017 vers Victoria Falls, Singapour et Jakarta.

Rappelons que la compagnie de Star Alliance est l’une des trois en lice pour l’entrée au capital d’Air Madagascar, aux côtés d’Air Austral et Air Mauritius. La compagnie nationale malgache précisait fin décembre que le processus de sélection sera guidé principalement par « le principe du maintien de l’Etat comme actionnaire majoritaire dans le capital social d’Air Madagascar ainsi que la compatibilité des orientations proposées par le partenaire potentiel avec la vision stratégique de la compagnie ». Seront également évalués les dispositifs qui seront mis en place « pour permettre à la compagnie de se repositionner sur le marché, mais aussi pour assurer sa croissance de façon pérenne pour le futur afin qu’Air Madagascar retrouve sa place et son prestige antérieurs dans un environnement bénéfique à l’ensemble du groupe Air Madagascar et son personnel ».

Ethiopian Airlines est d’autre part revenu mardi sur l’année écoulée, durant laquelle elle a fêté son 70e anniversaire et enregistré « une croissance rapide et profitable », via l’expansion de sa flotte et de son réseau ainsi que par des investissements importants dans les services à la clientèle dans les airs comme au sol. Huit nouveaux avions, dont son premier Airbus A350-900, lui ont permis de finir 2016 avec 82 appareils. Côté réseau, sa base dans la capitale éthiopienne et ses hubs à Lomé (Togo) et à Lilongwe (Malawi) lui permettent de relier « les frères et sœurs africains » au niveau du tourisme, du commerce et de l’investissement à travers le continent, y compris par l’ouverture de lignes vers les Comores, la Namibie et Newark aux Etats-Unis (ainsi que vers Hawassa, Kebridahar et Dembidolo sur le réseau intérieur).

Côté services, tous les Dreamliner sont désormais équipés de nouveaux sièges-lits en classe Affaires, les salons d’aéroport à Addis Abeba ont été rénovés, et de nouveaux menus de restauration en vol sont disponibles – servis dans une nouvelle vaisselle. Sans oublier un nouveau site web, des enregistrements et embarquements automatisés – des progrès récompensés par Skytrax, qui l’a nommée meilleure compagnie africaine. Ethiopian Airlines a en outre construit la plus grande Aviation Academy en Afrique, avec un investissement de 100 millions USD : elle dispose de « la meilleure technologie de formation d’aviation qu’une académie aérienne peut offrir », avec une gamme complète d’appareils de secours d’urgence, d’évacuation et de porte de cabine, d’une piscine de haute qualité pour les exercices d’évacuation, et de plus de 20 avions pour l’entraînement des pilotes. Le nouveau terminal de fret, achevé à 82%, devrait être opérationnel d’ici à avril 2017, avec un stockage annuel (pour les marchandises sèches et périssables) de 1,2 million de tonnes et une capacité de manutention de huit Boeing 747-800 en même temps.

Le CEO du groupe Ethiopian Airlines Tewolde GebreMariam a déclaré dans un communiqué : « 2016 a été une année exceptionnellement difficile pour l’industrie de l’aviation africaine. Les pays exportateurs de produits de base en général et les pays africains exportateurs de pétrole en particulier ont été durement touchés par la baisse mondiale des prix. En conséquence, la demande de voyages aériens a été étouffée et la pénurie de devises a gravement affecté la performance financière des compagnies aériennes sur le continent. Malgré la croissance atone du marché mondial, nos 12.000 collègues sont restés concentrés sur l’exécution vigoureuse de notre vision 2025, qui s’est révélée une stratégie gagnante dans le secteur hyper concurrentiel et complexe de l’aviation d’aujourd’hui. Nous tenons à remercier nos précieux clients pour leur confiance continue dans nos services et pour faire de l’Ethiopie une compagnie aérienne de choix ». (Air Journal, photo: Etiopian Airlines)

QUELQUES SERVICES PROJETS NOUS SUIVRE
 
 
0 membre(s) en ligne, 0 invité(s) en ligne.

Il y a eu au total :
18 vues de cette page
66352 vues du site

Newslettter :